Usurpation du mot «bipolarité» par le milieu actuel de la santé, dont le véritable sens vient d'un principe fondamental et universel de vie

À travers tous les pays du monde, l’utilisation du terme «bipolarité» a prit une expansion virale, récupéré abondamment aujourd’hui par un système actuel de santé, devenu très inquiétant, laissant entrevoir une corruption dangereuse, permissive et croissante, immiscée dans tous nos milieux publiques de santé. Dans ce système pervers de santé, la bipolarité est définit comme une maladie, et de surcroit incurable, alors que ce à quoi la bipolarité réfère est simplement un aspect ordinaire de la condition humaine, par naturel, qui est juste la condition fragile et instable d’un être humain, faible car non entrainé à s’équilibrer. L’association américain des psychiatres détourne le sens réel d’une telle situation très répandue, c’est-à-dire la condition ordinaire de l’être humain, d’après une définition inventée et répertoriée dans le DSM-5 comme «trouble mental». Le sens caché de la «bipolarité a pourtant une origine et une signification plus profonde, menant directement à un principe fondamental et universel, ayant toujours existé dans le monde et malheureusement la plupart des gens ont perdu la connaissance

Un des plus connus textes sanscrits se rapportant à cette connaissance de la façon le plus clairest certainement le Kybalion.

Kybalion_Book_Cover

Le Kybalion

Il s’agit d’un texte des temps lointains, présentant une étude courte mais profonde du monde qui nous entoure. Ce livre introduit les sept principes fondateurs et universels qui composeraient le monde.

Les sept principes du Kybalion

  1. Principe de mentalisme
  2. Principe de correspondance
  3. Principe de vibration
  4. Principe de polarité
  5. Principe de rythme
  6. Principe de cause et d’effet
  7. Principe de genre

Le quatrième principe, le principe de Polarité, présente le fait que toute chose à deux faces. Par exemple, un proverbe bien connu dit: «Après la pluie, le beau temps». De la même façon, on peut dire: après les rires, il y a les pleurs. Ceci est vrai pour l’humeur et le temps qu’il fait dehors, mais se retrouve aussi à tous les niveaux, comme l’explique le principe de Polarité du Kybalion.

Principe de Polarité

«Tout est Double; toute chose possède des pôles; tout a deux extrêmes; semblable et dissemblable ont la même signification; les pôles opposés ont une nature identique mais des degrés différents; les extrêmes se touchent; toutes les vérités ne sont que des demi-vérités; tous les paradoxes peuvent être conciliés.» (Source: Le Kybalion, par Trois Initiés, Traduit de l’anglais par M. André Durville)

«Tout a deux pôles», «La thèse et l’anti-thèse sont identiques en nature, mais différentes en degrés» Tout paradoxe peut être concilié car ce qui semble opposé n’est en fait qu’une autre partie d’une même échelle. Le chaud et le froid n’ont pas de définition absolue et n’existent que l’un par rapport à l’autre. Le froid peut bruler comme le chaud.» (Source: Wikipedia.org La dernière modification de cette page a été faite le 4 février 2019 à 18:33)

De plus, le Kybalion va plus loin et expose le fait ensuite ce qui est la nature même de la vie dans un monde définit par un espace/temps, expliquant le principe de Rythme que voici:

Principe de Rythme

«Tout s’écoule, au dedans et au dehors; toute chose a sa durée; tout évolue puis dégénère; le balancement du pendule se manifeste dans tout; la mesure de son oscillation à droite est semblable à la mesure de son oscillation à gauche; le rythme est constant.» (Source: Le Kybalion, par Trois Initiés, Traduit de l’anglais par M. André Durville)

«Le principe de rythme implique l’idée qu’il se manifeste dans toute chose un mouvement mesuré d’allée et venue, un flux et un reflux, un balancement en avant et en arrière, quelque chose de semblable au mouvement du pendule. Le principe du rythme se relie étroitement au principe de polarité. Le rythme se manifeste entre les deux pôles dont le principe de polarité a montré l’existence.» (Source: Wikipedia.org La dernière modification de cette page a été faite le 4 février 2019 à 18:33)

Le principe du rythme est à l’image d’une balançoire, si l’oscillation de la balançoire est forte d’un côté, elle le sera probablement aussi de l’autre, une extrême mène à l’autre. L’auteur contemporain Belsebuub explique bien l’effet du pendule qui du reste est un principe vieux comme le monde, mais personnellement il m’a fallu prendre le temps d’étudier ce que cet auteur veut dire dans ses livres pour me pencher sur ce phénomène et considérer son principe, il en parle bien dans son ouvrage intitulé « Searching Within » (Chercher à l’intérieur).

«Le spirituel est au-delà du plaisir et de la douleur; c’est en dehors de ça. Ce sont des oscillations entre contraires. Le spirituel est dans l’ici et maintenant. Ce n’est pas un plaisir ni une douleur. Il est sa propre substance, son propre genre.» (« The spirit is Beyond pleasure and pain; it’s outside them. They are swings of opposites. The spiritual is in the hère and now. It’s not pleasure nor is it pain. It is its own substance, its own kind.« ) ~ Belsebuub

«En étant dans le moment présent, quelqu’un peut aller hors du train mécanique de la vie, et c’est là où la révolution intérieure commence.» (« Being in the present moment, one can step outside the mechanical train of life, and this is where the inner revolution begins« ). ~ Belsebuub

«Quand nous nous tenons en état d’éveil, nous entrons dans le moment qui est en dehors du temps» (« When we are aware, we step into the moment which is outside of time« ). ~ Belsebuub