Le parcours

Née en 1970 à Paris en France, elle fait différentes expériences spirituelles, dans son jeune âge: De la communication télépathique avec sa sœur jumelle avant l’usage de la parole, à une expérience de mort imminente (EMI) à l’âge de 5 ans. Cette EMI l’amène à faire une expérience accidentelle involontaire mais consciente du plan astral. Contrainte d’y rester le temps que son état physique lui permette de revenir dans son corps physique, elle explore ce plan, puis passe par le tunnel vers la lumière du monde causal, à l’intérieur de la 6e dimension cosmique. Elle se voit replongée sur terre, malgré son désir de ne pas revenir.

Jusqu’à sa majorité, elle suit le processus d’investigation de sa mère, formée aux méthodes Mézières et praticienne d’antigymnastique, ce qui l’amène à étudier les traumatismes physiques et le langage du corps. Son enfance va ainsi évolué dans un milieu ouvert à une première étude intérieure pour elle à travers l’équilibre du corps et la libération des blocages physiques et psychiques. Elle quitte ensuite la maison familiale avec le lègue de la synthèse des travaux de recherche de sa mère, ayant aboutit à une découverte.

De vingt à trente ans, elle est surtout orientée à se développer une carrière, de la musique à la production graphique. Cependant, ce sera un début de vie avec beaucoup de tâtonnements, isolements, confusions et égarements où résonne un mal-être et une souffrance chronique dont elle ne s’explique pas l’origine.

Ce n’est qu’à la fin de sa vingtaine qu’un tournant décisif pour elle va être annoncé à l’occasion d’un Matutishan (tente-à-suer), durant l’été 2000, chez les Montagnais à Malioténam dans la région de la Côte-Nord du Québec, où une guérison va lui être annoncéeUne nouvelle exploration intérieure va alors s’amorcer à ses 30 ans. S’en suivra, par une demande personnelle urgente, une catharsis astrale spirituelle qui va rendre possible un périple, en premier lieu, de trois ans en recherche intérieure, par le concours d’un organisme subventionné par le gouvernement du Québec, au bout duquel en sortira une guérison profonde.

Cela marquera le début d’un véritable épanouissement pour elle, grâce à ce pré-entrainement au sens affiné et plus éclairé sur la réalité et le bonheur de pouvoir reconnecter avec le bon sens des choses, ainsi qu’une gestion durable et saine de la vie. Aspirant davantage à ses propres ambitions, elle retrouve son rêve d’enfance, celui d’ouvrir une école pour étudier et explorer les multiples dimensions de l’Univers.

Ainsi, quinze ans après avoir sciemment quitter un milieu qui, d’après elle, faisait la promotion d’une pseudo-spiritualité peu efficiente, elle décide de faire un retour au spirituel et cette fois, par sa propre expérience et sa propre capacité à expérimenter de manière directe sa progression vers une meilleure exploration des multidimensions de l’univers.

Elle décide alors de partir s’entrainer à des expériences volontaires de voyage astral, des témoignages de quelques-uns ayant suivi les cours en même temps qu’elle, se retrouvent sur: outofbody-experiences.com. Avec le succès d’un premier cours, elle continue son apprentissage avec une exploration plus avancée vers une expérimentation d’un niveau de conscience encore améliorée (voir: self-discoverylife.com). Ces cours se donnaient au Centre du Mouvement Gnostique de Montréal/The Gnostic Movement Center of Montreal – Canada (voir: rememberingthegnosticmovement.com). Ce fut une belle expérience pour elle, où elle put rencontrer d’autres personnes de différents endroits à travers une vaste communauté internationale, entourant le travail d’un auteur reconnu à l’échelle mondiale et ancien conférencier Belsebuub ayant une pratique de vie avec sa propre tradition spirituelle ancestrale.

Quelques mois plus tard, en réponse à une nouvelle prière, une opportunité additionnelle s’offre à elle et se fut une occasion supplémentaire pour se joindre aussi à une autre différente communauté internationale, regroupant différents conférenciers et auteurs, experts en entrainement pour les gens désireux d’accroitre leurs potentiel, leur confiance et dépasser leurs limites personnelles.

À travers ces apprentissages autodidactes, elle progresse dans une observation d’elle-même, d’une part en relation intérieure, avec elle-même, mais aussi, en relation avec les autres, dans la vie courante. C’est en premier sur le plan spirituel que l’entrainement va lui être propice et lui faire apparaitre un chemin intérieur nouveau, celui de l’acquisition d’aptitudes et connaissances approfondies sur sa personne et le monde qui l’entoure; une démarche de maitrise et d’acquisition d’aptitudes plus pointues sur le côté spirituel de la vie. Ainsi, rapidement, elle va obtenir de nouvelles connaissances spirituelles et à nouveau expérimenter – cette fois de manière volontaire et contrôlée – la 5e dimension de l’univers. Il s’en suivra les découvertes, par la suite, des 6e et 7e dimensions, autres dimensions dont elle ignorait l’existence.

Au rythme des événements dans sa vie, Emmanuelle avance sur un chemin spirituel peu fréquenté où elle découvre qu’elle peut augmenter sa perception à un état de vigilance plus accrue. Il s’en suit différentes étapes où il lui est sollicité son discernement sur ce qu’elle vit, sa capacité à la tolérance et l’adaptation, dans un environnement de pauvreté et d’une extrême solitude, comme une longue traversée du désert.

C’est à la Pentecôte 2008 qu’elle fait une expérience déterminante, de ce qui constitue, d’après elle, la 7e dimension de l’Univers, celle de l’esprit: «comme une effusion de l’Esprit Saint», le Verbe descend sur elle, par une voix chaleureuse et pure, lui montrant un chemin pour sortir de l’impasse où elle se trouvait.

En début d’été de la même année, elle appelle par télépathie le coach spirituel, Belsebuub, de qui il lui semble avoir le plus appris sur le plan spirituel. Ce dernier répond à son invitation, se présente à elle depuis la 4e dimension avec son corps physique. Elle lui sollicite une aide que celui-ci lui accorde avec bonté et générosité. Elle recevra en plus, les jours suivants, sa protection et celle de ses paires, au Ministère de Jésus.

Toujours comme bénévole, elle soutient le déroulement des activités de l’OSBL international du centre de Montréal, durant les trois années qui suivirent, jusqu’en mars 2011. À la suite desquelles, un premier niveau intérieur de maîtrise spirituel sera marqué. Ce sera à la fermeture du centre et à la dissolution de l’organisme international, lorsqu’elle initie un mouvement de grève de la faim à la défense et la protection des enseignements spirituels universels, se prononçant publiquement en faveur de la protection à l’accès libre de l’information spirituelle universelle.

En septembre 2011, elle présente, à Montréal, son travail de recherche, dans le cadre d’un atelier d’études gratuit, quelques mois avant qu’elle quitte l’hémisphère nord.

Durant cette période, pour la première fois de sa vie, un ange bleu, venu du ministère de Jésus, lui apparait et l’oriente sur les prochains événement à suivre.

De 2013 à 2016, habitant en Nouvelle-Calédonie, Emmanuelle anime d’autres ateliers, sur place et par webinaires pour introduire son travail de recherche avec la somme de ses découvertes.

En septembre 2014, elle commence son projet de rédaction, la conduisant pas à pas à approfondir l’ensemble de la matière de son travail de recherche, mettant en lumière des données nouvelles sur un volet d’une vaste connaissance universelle, qui n’a pas d’âge, hors-du-temps, grâce à une exploration innovante sur les 2e et 4e dimensions de l’univers.

De retour dans l’hémisphère nord, en mars 2016, Emmanuelle se sent mise à l’épreuve, durant une période qui lui semble très sombre où, de façon très insidieuse, les droits de l’Homme sont plus que jamais ignorés et bafoués, de façon systématique et de surcroît, en toute légalité. Elle perd son mari au bout de 3 longues et difficiles années de lutte acharnée à tenter de prendre sa défense et de la préserver des mauvais traitements que le milieu de la santé lui inflige, tentant de le retirer des mains de ceux qu’elle considère dorénavant les pires criminels, les plus dangereux de notre époque, ces promoteurs de drogues, en blouse blanche, vendant de leurs psychotropes et traitements dits médicaux par électrochocs ou sismothérapie. La cruauté et l’absurdité mènent le monde et une corruption sauvage semble s’être malheureusement répandue partout, aujourd’hui, à travers tous les secteurs clés de la société, au niveau planétaire, pour cet âge terriblement avancé du Kali Yuga.

Elle devra user de ses bonnes relations dans le privé pour obtenir une aide salvatrice, par une personne de confiance et très spéciale qui va venir à son secours et la rescaper d’un naufrage assuré. Son sauvetage est périlleux et peu serait enclin, ni même capable, d’apporter une aide comme celle-ci.

Hors du Québec, en décembre 2019, elle sera de ceux qui contribueront à la tenue d’un tribunal du peuple à l’échelle mondiale, le premier du genre, intitulé «tribunal de Milan», du 16 au 20 décembre 2019 en Italie, pour venir en aide aux français de France et permettre ainsi à tous les peuples de la terre d’accéder à ce même droit par l’instauration d’un droit international permettant l’application des règles établies par l’ONU (193 nations) sous l’appellation « Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes ».

_____________________________

Aucun but lucratif n’est destiné à aucune publication, ni livre, ni aucune activité, liés aux travaux de recherche d’Asuni.

_____________________________

Grâce au travail de recherche d’Asuni, une nouvelle partie de la connaissance universelle liée aux 2e et 4e dimensions de l’univers est aujourd’hui à la portée de tous.

Publié le 8 août 2014. Rév. le 11 mars 2020.

Copyright © 2020 Pistis Editions | Conditions d’utilisation | Politique de confidentialité | Terms of Use | Privacy policy.